PRINCESS CRÊPE: SOOO « KAWAII »

crèpe_8

Hier, j’ai dégusté des crêpes dans une maison de poupée nippone. Non, non…rassurez-vous ce souvenir ne provient ni d’un rêve, ni d’une hallucination provoquée par des substances illicites. En me promenant dans le marais, rue des Ecouffes, j’ai découvert une crêperie japonaise: « Princess crêpe ». Dites au revoir à la traditionnelle crêpe bretonne, faites place à ce grand cornet de crêpe fourrée made in Japan.

devanture crèpe copie

Tout droit sorti d’un shōjo manga (c’est ainsi que l’on appelle les mangas qui visent un public jeune et féminin), cette crêperie vous permet de passer un moment unique à Paris. Comme beaucoup de restaurants au Japon, des « food sample » sont accrochés sur la devanture. Quésaco? Eh bien, pour résumer, ce sont des faux plats, fait de cire, qui ont pour objectif de vous faire saliver d’envie. Ainsi, vous saurez exactement ce qu’il y a dans votre assiette.

crèpe 5

Le propriétaire des lieux est à l’origine un vendeur de vêtements kawaii (en français « adorable »), à savoir des tenues romantiques très girly inspirées des mangas. C’est d’ailleurs ainsi que les vendeuses sont habillées…fleurs dans les cheveux, de la dentelle et surtout beaucoup de couleurs pastel.

crepe08 copie

Les crêpes sont généreusement garnies (au régime? … passez votre chemin!). Au menu, de la chantilly, crème pâtissière, glace, nutella, caramel, moelleux au chocolat, M&M’s, Kit Kat… Aaaah! trop de choix, j’ai bien passé une heure à choisir ma garniture (oui… bon là j’exagère un peu ^^). Si vous préférez le salé au sucré, vous pouvez également commander une crêpe au thon, jambon, ou bien mozzarella. Bref, il y en a pour tous les goûts. Mon choix s’est orienté vers une crêpe chantilly/morceau de fraises/nutella/ cheesecake… un dé-li-ce!

montage crèpe

Princess Crêpe: 3 rue des Ecouffes, Paris 4e.

Pour en savoir plus: rendez-vous sur leur site facebook.

Tarif: entre 2 et 6 euros.

J’AI ENVIE …D’UN NOEUD LAVALLIÈRE!

IMG_0180

Parmi mes accessoires préférés se trouve le noeud Lavallière. À la fois rétro, romantique et terriblement Parisien, ce noeud est idéal pour donner une touche d’originalité à ta tenue. Initié par la duchesse de La Vallière, favorite de Louis XIV, l’accessoire qui porte son nom est pour résumé un large noeud souple.

Pour faire ce noeud, j’ai donc enroulé un long ruban noir en mousseline autour du col d’une chemise bleue pastel (pour la touche de couleurs). Ce look n’a rien de révolutionnaire, je le conçois…mais il a l’avantage d’être porté pour toutes les occasions. Le pantalon à pince taille haute est un classique, mais ô combien indispensable à la garde-robe. Pour être à l’aise et élégante à la fois, le pantalon à pince y’a pas mieux!

Pour la petite touche « régressive », j’ai opté pour un sac avec imprimé « Alice au pays des merveilles ». Le côté manga de cette version revisitée m’a beaucoup plu. Avec ses allures vintage, ce sac peut relever n’importe quelle tenue un peu trop classique.

lavallière

BUBBLE TEA: UNE BONNE ALTERNATIVE AUX SODAS

IMG_0068

En me promenant sur l’avenue de l’Opéra j’ai repéré une petite boutique qui vend des Bubble tea: ma nouvelle boisson préférée. Le principe: un mélange de thé aromatisé et de perles légèrement sucrées, que l’on appelle « popping boba ».

Né à Taïwan dans les années 80, le Bubble tea est une boisson à base de thé mélangé avec du sirop. Sa particularité: ces perles qui tapissent le fond du gobelet. Pour les manger, rien de plus simple…il suffit de les aspirer à l’aide d’une paille XXL, en même temps que le thé. Autre particularité: vous pouvez créer votre Bubble tea idéal. Vous choisissez d’abord le gout du thé (ananas, fruit de la passion, kiwi, fraise…etc), puis celui des perles. Si les perles fruitées ne vous disent rien, vous pouvez les remplacer soit par des billes de tapioca, soit par de la gelée de fruit en forme de petits cubes.

Pour ma part, j’ai choisi « vanille » pour la saveur du thé, et « litchis » pour les perles. Résultat: une boisson à la fois douce et rafraichissante. Bon point supplémentaire: elle permet de caler une petite faim sans se donner mauvaise conscience, puisqu’elle ne contient que 72 kcal…donc pourquoi se priver!

Autre découverte du jour: les « Wagashi ». Ces pâtisseries japonaises traditionnelles sont composées de pâte de riz gluant (qui fait un peu penser à de la pâte d’amandes) fourrée à de la pâte de haricots rouges (appelée « Anko »). Bref… un petit goûter très sympathique et plutôt original.

  • Si comme moi vous êtes devenue accro à ce délicieux breuvage, rendez-vous sur ce site: Bubble-fever.com
  • Adresse pour siroté son Bubble tea: Mon Panier d’Asie, 5 Avenue de l’Opéra, 75001 Paris

IMG_0090IMG_0087IMG_0079

MEOW!

bloggif_545794d017648
En quête d’un jean slim dans la boutique Pull and Bear, je suis tombée par hasard sur ce pull régressif. Difficile de résister à ces adorables chatons et ces couleurs pastels. Ses imprimés géométriques lui permettent de ne pas sombrer dans le too much. Les différents triangles apporte un petit côté hipster et cassent l’image trop enfantine (je ne suis pas super fan du total look: robe rose bonbon+couettes sur la tête+sac Mickey). Lorsque l’on porte une pièce régressive, pull ou accessoire, il est conseillé de porter une tenue aux couleurs et aux matières toutes douces et simples. J’ai donc décidé d’associer ce pull ultra-confortable à un slim gris pour garder un look pastel.

 

LA RUE DU BONHEUR

fotocollage-erstellen.net_meine_collage

La rue Crémeux est un lieu magique. Située dans le XIIe arrondissement de Paris, près de la Gare de Lyon, cette rue nous offre un moment poétique. Entièrement dédiée aux piétons, son image n’est pas sans rappeler les petits immeubles que l’on retrouve à Stockholm, l’étonnante capitale suédoise. Des couleurs pastel, un calme reposant…laissez le charme de cette rue opérer, vous aurez l’impression d’avoir été propulsé dans un cartoon pour enfants.

Côté look, j’ai choisi de porter une chemise à col avec une veste de blazer et un pantalon à pince. En passant le col de la chemise par-dessus le manteau bleu texturé cela donne un petit côté preppy. Chacune des pièces que compose la tenue étant plutôt sobre, l’ensemble est facile à porter au quotidien. Pour le côté décalé, j’ai ajouté une broche « chat du Cheshire » d’Alice au pays des merveilles.

Une rue remplie de pavillons multicolores et un accessoire régressif: un bon moyen de retomber en enfance…du moins l’espace de quelques instants.

SAM_0867SAM_0852 IMG_0038

HEY!

version melinda B intro

En me réveillant ce matin, allez savoir pourquoi, j’ai décidé de me lancer un paris: celui de tenir un blog. Ayant l’habitude de toujours remettre les choses au lendemain, ça n’était pas gagné d’avance. Mais aujourd’hui, contre toute attente, j’ai réussi à me débarrasser de ma paresse légendaire.

La mode étant mon sujet de prédilection, je parcours depuis pas mal de temps les sites et blogs spécialisés dans ce domaine. Jusqu’à maintenant, le seul et unique but était de me concocter une jolie garde-robe pour la rentrée.

Vivre à Paris est un véritable atout. A la fois cosmopolite et fière d’un patrimoine unique, la ville lumière nous offre des sources d’inspiration inépuisables. C’est ainsi que j’ai eu l’idée de vous faire partager mes idées pour concocter des tenues sympas (enfin j’espère…), tout en vous donnant rendez-vous dans des lieux que j’affectionne tout particulièrement à Paris.

Vous avez donc compris le jeu de mot (un peu facile certes -_-) avec « le paris » que je me suis lancé: celui de tenir un blog, et « Paris »: une muse pour tout passionnés de mode.

Voila, voila…bonne visite!